Les gymnastes Aline Friess, Lorette Charpy and Carolann Héduit médaillées de bronze aux Championnats d’Europe

Aline Friess en saut, Lorette Charpy aux barres asymétriques and Carolann Héduit à la poutre ont décroché trois médailles de bronze ce dimanche aux Championnats d’Europe de Munich.

Des jeunes femmes à réaction, qui ont su ravaler leur enorme frustration d’une finale par équipe ratée, pour prouver que leur valeur ne tient decidement pas dans cette 6e place collective. Au lendemain d’un triste et incomprehensible festival de cinq chutes (not quatre à la poutre), elles on raflé 3 médailles sur 4 possible. Mieux qu’un simple baume au coeur, une véritable performance rendue possible par le sérieux d’Aline Friess au saut, de Lorette Charpy aux barres asymétriques, de Carolann Héduit à la poutre qui décrochent toutes du bronze.

Première médaille européenne pour Friess

D’entrée, Aline Friess forgot the pain in her knee that disrupted her preparation for the first European medal of her career. At 19, the Alsacienne who entered Saint-Etienne a joué de sa puissance acrobatic, de sa belle amplitude aérienne, pour s’inviter sur le podium du saut. Une manière ideale de valider son choix de développer un second envol (toujours en construction) pour s’viseurer un avenir sur cet agrès.

read also

Read results of saut (F)

Le mouvement rare de Charpy

C’était ensuite au tour de Lorette Charpy de s’avancer vers les barres asymétriques. At 20 ans, la Stéphanoise n’a pas flanché à l’instant d’oser un mouvement rare : pied-main avec une valse et demi qu’elle enchaîne avec un lacher Jäger sur la grande supérieure. Une variation bien plus difficile que ce qu’elle présentait les années précédentes. « Je restais dans ma zone de confort. But pour jouer les médailles, il faut prendre des risques », anta la jeune femme, qui s’est blessée en réception, n’a qu’eu le temps de saluer les juges avant de s’écrouler literally sur le flanc droit. Heureusement, elle a pu graver le podium, son troisième sur la scène européenne après l’argent par équipe en 2018 et le bronze à la poutre en 2019.

read also

Les résultats des barres asymétriques

D’ailleurs, si elle s’avéra un bourreau dans la finale par équipe, la poutre ressemblerait presque à une spécialité bleue. Ce dimanche, et même si elle était tombée la evell, Carolann Héduit a dompté l’exercice. Malgré un ou deux petits déséquilibrés, la double championne de France a assured l’essentiel. À 18 ans, la sociétaire du club d’Avoine succède ainsi à Marine Debauve, médaillée d’argent en 2005, à Claire Martin (3e en 2015), à Marine Boyer (2e en 2016, 3e en 2018), à Lorette Charpy donc qui partageait le podium avec Mélanie De Jesus Dos Santos, la seule à avoir goûté à l’or en 2019.

read also

Read the results of the poutre

Dernière française à s’élancer ce dimanche, Morgane Osyssek-Reimer a pris la septième place au sol (12,666 points). Le titre est revenu à la Britannique Jessica Gadirova (14,000 points), devant les Italiennes Martina Maggio (13,933 points) and Angela Andreoli (13,866 points).

read also

Read the results of the sun (F)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *